Herboriste à Vannes

Ouvert et malicieux, Laurent Boichard est le créateur de la belle herboristerie vannetaise où l’ on peut payer ses achats avec notre monnaie locale, la Bizh.
Il fait partie de ces hommes érudits qui n’oublient cependant pas le sens du partage et de la transmission. Voici un extrait de notre sympathique échange :

Installé depuis juin 2018, après un parcours de pharmacien, Laurent Boichard a décidé de créer son herboristerie au cœur de Vannes. En effet, docteur en pharmacie notamment au sein d’un grand groupe de cosmétologie, il a eu envie de partager ses connaissances et son intérêt pour les plantes « tout ce qui tourne autour de la plante m’intéresse et ce depuis toujours, grâce à Jean -Marie Pelt, ethnobotaniste et ex président de l ‘Institut européen d’Ecologie. »

Sa clientèle est, pour l’instant, constituée d’une majorité de femmes de 30 à 80 ans qui peuvent trouver dans sa jolie boutique une multitudes de plantes en vrac (ce que l’on nomme « les simples ») pour élaborer infusions et décoctions, ainsi que de nombreux extraits de plantes, huiles essentielles…

La législation actuelle ne permettant pas toujours à ce passionné de mélanger les plantes entre elles, Laurent Boichard peut en revanche les conseiller avec bienveillance et précision et surtout au plus proche de la tradition.
Il reste cependant très prudent et n’oppose pas les plantes aux médicaments chimiques « la plante, rappelle t il, a prouvé son efficacité vis à vis des troubles de la vie et les médicaments vis à vis des maladies.»

Il a également fait le choix de proposer à sa clientèle notre monnaie locale vannetaise « La Bizh » qu’ il a connue lors d’un forum social.
Pourquoi avez vous fait ce choix ? « parce que je pense qu’il faut privilégier la consommation locale,  en dehors du système bancaire traditionnel, c’est un lien direct et je privilégie la qualité des produits locaux »
Que faut il à votre avis afin que les clients y adhèrent ? « Il faut expliquer »  
Et pour que vos confrères commerçants en proposent ? « Savoir qu’ on est libre de s’engager mais aussi de se désengager donc avoir de la monnaie locale dans sa boutique c’est du zéro risque »
Avis donc aux amateurs de plantes et de circuits courts…

Entretien réalisé par Dom de St Patern, Plume pour La Bizh


Herboristerie de Vannes (ouvert du mardi au samedi)
9 rue de Closmadeuc 56 000 Vannes
02.97.13.36.94 + Facebook